Skip to main content

PENSER AU-DELA DE LA FISCALITE: LA PERSPECTIVE MAURICIENNE

Nous avons été heureux d’accueillir le 26 septembre dans nos bureaux les membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie France-Maurice pour une table ronde sur le thème : « La Loi de Finance 2019 - l’impact sur les investisseurs et les entrepreneurs ». 

Maurice panel

Assis de gauche à droite: Richard Arlove, Directeur d’Ocorian pour la région Afrique, Moyen-Orient et Asie; Afsar Ebrahim, Directeur Général Adjoint, BDO & Co (Maurice); Azeem Salehmohamed, Analyste, Division Industrie et Analyse Economique, Chambre de Commerce et d’Industrie de Maurice; Gilbert Mongelard, Manager Communication Marketing d’Ocorian pour la région Afrique, Moyen-Orient et Asie (modérateur).

Avec pour thème principal l’impact de la Loi de Finance 2019 (LF 2019) sur le secteur des affaires mauricien, la table ronde avait pour objectif de répondre aux questions soulevées par une assistance composée majoritairement d’investisseurs et entrepreneurs français opérant à Maurice.

Au centre des débats il a été question notamment du rôle que Maurice continuerait à jouer comme facilitateur d’investissements vers l’Afrique étant donné les pressions subies pour être en ligne avec les pratiques fiscales internationales. La LF 2019 a introduit un régime d’exemption partielle similaire à ce qui existe dans plusieurs autres pays développés. Cependant, comme l’a souligné Richard Arlove, la juridiction doit maintenant se concevoir “au-delà de la fiscalité” du fait que les investisseurs s’attendent à trouver en Maurice un écosystème complet apte à leur donner la certitude voulue pour investir en Afrique et dans d’autres marchés émergents. Il est crucial a-t-il ajouté qu’“à la place de faire des affaires à travers Maurice, notre centre financier devrait être orienté pour faire des affaires de Maurice”. Ce point de vue est partagé par Afsar Ebrahim qui s’est appesanti sur le fait que Maurice procure aux Institutions de Financement du Développement (IFD) le confort nécessaire pour leurs investissements dits à impact à travers l’Afrique.   “ La confiance que nous inspirons depuis des années en tant que centre financier tourné vers l’Afrique est rendue tangible par la présence d’IFD dans notre juridiction, ”a-t-il déclaré.  

L’avenir de la collaboration avec l’Afrique se matérialisera très certainement par un plus grand nombre d’accords de partenariat économique bilatéraux, reposant sur un champ d’action plus étendu que ce qu’un traité fiscal seul pourrait permettre. Si pour l’ensemble des intervenants cette direction ne fait aucun doute, pour Azeem Salehmohamed, la Zone Continentale Africaine de Libre Echangeouvrira la voie à de nouvelles opportunités au sein d’un espace de collaboration plus large” entre pays se partageant la même proximité géographique.

Les invités étaient également avides de l’opinion des intervenants quant à la direction future de l’économie mauricienne. Selon Afsar, l’Investissement Direct Etranger à Maurice bénéficierait grandement d’une orientation stratégique visant à attirer des entreprises à vocation régionale dans des secteurs où le pays jouit d’un avantage compétitif. Pour Richard, les actifs sous administration des entités évoluant dans le secteur dit du ‘Global Business’ représentent 50 fois le montant du PNB du pays. “Cette comparaison donne la mesure du potentiel qui réside dans une intégration du secteur ‘Global Business’ à l’économie domestique. Dans notre stratégie de développement national, nous devons être pour ces entreprises bien plus que des facilitateurs d’investissement uniquement” a-t-il ajouté.   

Le sentiment commun ayant émergé de la table ronde est que la LF 2019 renforce le positionnement de Maurice comme un centre financier bien règlementé, conforme aux normes internationales et remplissant un rôle essentiel pour ce qui est des investissements en Afrique. De plus, les intervenants s’entendent pour souligner le confort moral que confère aux investisseurs une juridiction profondément ancrée dans la bonne gouvernance.

Croissance internationale par recherche de co-investisseurs ou élargissement de votre actionnariat, services fiduciaires, de gestion ou privés, les services offerts par notre bureau de Maurice répondent à vos besoins spécifiques. Découvrez ici tous nos services à partir de Maurice.